Nouveau : Pour une bonne hygiène digestive

Chloro-nat – 60 gélules végétales

Aide à maintenir une bonne hygiène digestive et favorise l’oxygénation de l’organisme

Complexe à base de chlorophyle magnésienne d’origine naturelle et de propolis

Chloro-nat est une association originale conseillé pour :

 – Contribuer à diminuer les ballonnements, météorismes (en association avec les probiotiques)
– Contribuer au traitement des mycoses, candidoses, halitose (mauvaise haleine)
– Diminuer les odeurs corporelles
– Neutralisation des toxines
– Détoxifier la flore intestinale
– Chélater les métaux lourds (en association éventuelle avec d’autres chélateurs comme porphyrazyme ou captosan).

La chlorophylle fait partie des substances essentielles à la détoxication de l’organisme à préconiser en cures de printemps et d’automen pendant deux à 4 semaines en aaociations avec d’autres produits détox comme la chlorella, la spiruline et le vital detox.

Ingrédients :
Extrait de luzerne bio titrée à 80% de chlorophylle magnésienne, 300 mg
Extrait de propolis 50 mg
Silice 3 mg
Stéarate de magnésium 2 mg

Conseils d’utilisation : 2 à 4 gélules par jour
Ne pas dépasser la dose journalière indiquée. A tenir hors de portée des enfants. Ce complément alimentaire ne peut se substituer à une alimentation variée, équilibrée et à un mode de vie sain.

Boîte de 60 gélules (100% végétales)

Publié dans Bien être | Marqué avec , , , | Commentaires fermés sur Nouveau : Pour une bonne hygiène digestive

Fontaine à eau : une eau purifiée

La fontaine à eau filtrée

Le principe de filtration de l’eau PI est triple:
– Purifier le mieux possible de tous les résidus et leur purificatin est sans commune mesure avec tout appareil existant dans le commerce de proximité.- Reconstituer l’eau avec de bons minéraux, dans les bonnes proportions.
– Remagnétiser l’eau.

Le but est de produire avec n’importe quelle eau une eau dont les propriétés se rapprocheront le plus possible d’une eau de source mais surtout d’une eau de source qui a les propriétés éléctro-magnétiques d’une eau de source recueillise au griffon.
Ses propriétés seront d’autant plus nettes qu’après filtration, l’eau sera encore remagnétisée par l’appareil dit PiMag Optimiser.
L’ensemble de ces deux appareils vont vous fournir une eau quasi parfaite, dite eau PI
Effet de l’eau magnétisée
Elle est plus bénéfique que n’importe quelle eau minérale en bouteille. Son fort pouvoir mouillant est dû à la modification de l’assemblage des molécules d’eau qui se comportent comme celles d’une eau de source.

Ces assemblages, plus petits, peuvent franchir les membranes des cellules, or, tout fonctionnement du corps repose sur les échanges entre les cellules et les liquides transporteurs.
– Les cellules sont mieux oxygénées.
– Les toxines sont éliminées (drainage).
– Le transit est amélioré.
– Les sels minéraux sont assimilables (sinon la surminéralisation provoque arthrose, sclérose, calculs rénaux, …).
– Les infections sont mieux combattues
– L’équilibre acides/bases est renforcé.
– La résistance à la pollution électrique est améliorée.
– Les défenses immunitaires sont renforcées
– La résistance aux rayonnements radioactifs est accrue
– L’efficacité de certains traitements est augmentée.

En terme plus simples, elle fait disparaître les calcules rénaux, contribue à faire baisser le cholestérol et améliorer le diabète, favorise la perte de poids, combat la fatigue, atténue ou supprime les douleurs dorsales, lombaires, articulaires (arthrose), les sciatiques, et améliore les performances physiques.

Publié dans Bien être | Marqué avec | Commentaires fermés sur Fontaine à eau : une eau purifiée

Digestion et assimilation

Indispensable à la synthèse des protéines, au bon fonctionnement intestinal et à l’immunité

Glutazol 5000 poudre

La qualité Ernergetica Natura :
– Activité biochimique & facilité d’absorption : Energetica Natura n’utilise que des composés qui possèdent la plus grande activité biochimique et la meilleure facilité d’absorption selon l’expérience pratique et la littérature scientifique.
– Sans surcharge : Les nutriments ou matières de charge et agents de liaison ne peuvent pas surcharger l’organisme.
– Pureté : Les substances sont toujours soumises à des essais de pureté avant leur utilisation.
– Hypoallergénique : Seuls des nutriments hypoallergéniques sont utilisés dans les produits.
– Derniers développements scientifiques : Les produits sont toujours développés (et adaptés) selon les derniers développements scientifiques.
– ONGM : Organismes non génétiquement modifiés : Energetica Natura , enfin n’utilise que des ingrédients qui sont garantis sans modification génétique.

Publié dans Défenses immunitaires | Marqué avec , , , , | Commentaires fermés sur Digestion et assimilation

Vitamine E

Il a été démontré cliniquement que la Vitamine E aide à renforcer l’immunité cellulaire et les fonctions cérébrales, tout en jouant un rôle protecteur au niveau des yeux, de la peau, des poumons et du cœur.

La Vitamine E est antioxydant, c’est-à-dire qu’elle contribue à la neutralisation des radicaux libres dans l’organisme. Elle est incorporée au niveau des tissus gras de l’organisme, tels que le cœur, les lipoprotéines LDL (mauvais cholestérol) et nos membranes cellulaires ou elle agira pour stabiliser ces structures fonctionnels et les protégera d’une attaque des radicaux libres.

La Vitamine E a un rôle protecteur cellulaire vis-à-vis du plomb mercure et d’autres métaux lourds et est complémentaire à la Vitamine C dans sa fonction, c’est pourquoi elles doivent être prises ensemble. Elle renforce le système immunitaire de l’organisme. Elle a aussi des propriétés anti-inflammatoires, antiplaquettaires et vasodilatatrices. Ces effets, qui ne sont pas reliés à son activité antioxydant, jouent également un rôle cardioprotecteur.

La vitamine E naturelle à doses minima de 400 UI par jour est en mesure de réduire la fréquence et la gravité des accidents cardio-vasculaires.

Publié dans Défenses immunitaires | Marqué avec | Commentaires fermés sur Vitamine E

Beauté plus

Beauté Plus préserve l’élasticité de la peau et vitalise les cheveux

– L-cystéine et vitamines antioxydantes préservent l’élasticité de la peau en inhibant sa kératinisation.

La peau, un miroir de notre équilibre nutritionnel.

L-cystéine et vitamines antioxydantes préservent l’élasticité de la peau en inhibant sa kératinisation. Elles favorisent la cicatrisation des plaies et forment avec le zinc les piliers du traitement de l’acné. Elles préviennent les dégénérescences cutanées provoquées notamment par les coups de soleil (action anti-radicalaire) et de ce fait la survenue de lésions dites « à risque ».

La vitamine E et le sélénium protègent la peau de l’oxydation radicalaire et possède des propriétés cicatrisantes. Elle représente avec le sélénium le plus puissant des anti-oxydants utilisables à ce jour et participe, à la lutte contre le vieillissement cutané. La vitamine C complète l’activité antioxydante des carotènes et de la vitamine E.

Le zinc, cofacteur de plus de deux cents enzymes, est essentiel par son action sur la synthèse de l’ADN, la croissance et la réparation cutanée.
Certaines substances peuvent être antioxydantes et avoir des actions favorables sur la micro-circulation. Il en est ainsi de la niacinamide (vitamine B3).

Beauté plus est une association de vitamines et de minéraux conçue pour vitaliser les cheveux, prévenir le grisonnement prématuré ainsi que leur chute

Beauté plus est une association de vitamines et de minéraux spécialement conçue pour vitaliser les cheveux, prévenir le grisonnement prématuré ainsi que leur chute.

Leur santé et leur beauté peuvent être affectées par de nombreuses déficiences vitaminiques ou minérales. Quels seront les éléments à surveiller et à préserver ?

Beauté plus est une association de vitamines et de minéraux spécialement conçue pour vitaliser les cheveux, prévenir le grisonnement prématuré ainsi que leur chute.

Leur santé et leur beauté peuvent être affectées par de nombreuses déficiences vitaminiques ou minérales. Quels seront les éléments à surveiller et à préserver ?

Publié dans Jeunesse de la peau | Marqué avec , , , | Commentaires fermés sur Beauté plus

Les multiples bienfaits de la vitamine D

La vitamine D possède une double origine : elle est apportée par l’alimentaire et synthétisée par l’organisme au niveau de la peau sous l’action des rayons solaires ou ultravioletsElle existe sous deux formes : D2 (ergocalciféroll) ou D3 (cholécalciféroll).

Une grande partie de la population, même en France, même chez ceux qui s’exposent au soleil, peut être déficiente et parfois à la limite de la carence. Or, la vitamine D qui  intervient dans l’absorption du calcium et du phosphore par les intestins, ainsi que dans leur réabsorption par les reins  influence plus de 200 gènes, ce qui explique son importance dans de nombreuses maladies non soupçonnée.

Un dosage sanguin (Vitamine OH D2/D3 endogène) réalisable par tous les laboratoires est donc recommandé dans bon nombre de maladies chroniques ainsi qu’en prévention. Le taux sérique recommandé est de 30 à 80 ng/ml.

La carence estdéfinie par un taux de 25-hydroxyvitamine D inférieur à 75 nmol/l (30 ng/ml). Avec cette limite, la carence concerne plus d’un milliard de personnes sur terre et plus de la moitié des femmes ménopausées.

Jusqu’alors les apports nutritionnels conseillés (en France) étaient de 200UI/J(5µg) avant 65 ans et et le double ou le triple après 65 ans. Mais de nombreux experts recommandent aujourd’hui des doses 5 à 20 fois plus élevées soit des apports de 1000 à 4000 UI/jour. Selon ces experts  cet apport, sans danger, permet de maintenir un taux de 35(OH)D dans la fourchette des valeurs optimales. En pratique: 1 goutte DEDROGYL (R), 1 cp MINEROS (R) = 5 µg = 200 UI

Attention le suivi par les analyses de laboratoire est absolument indispensable car, à forte dose prolongée, les excès de supplémentation en vitamine D sont à éviter d’autant que la vitamine D se stocke dans les graisses. Des apports trop importants peuvent être néfastes à la croissance, entraîner la calcification des tissus moux (reins, parois vasculaire…), l’hypercalcémie (taux sanguin de calcium élevés).

Voici les normes officielles pour interpréter les résultats (Dr Brigitte HOUSSIN, VITAMINE D MODE D’EMPLOI, Thierry Souccar Editions:

  • Carence: 25 (0H) D < à  25 nmoles/l (10 ng/ml)
  • Déficit: entre 25 et 75 nmoles/l (10-30 ng/ml)
  • Normalité: entre 75 et 250 nmoles/l (30 à 100 ng/ml)
Pour obtenir avec une supplémentation journalière un taux compris entre 40 et 50 ng/ml,  il faut, en moyenne, pendant un mois, il faut en moyenne:
  • 2 à 3000 UI par jour de vitamine D (10 à 15 gttes DEDROGYL)  si le taux initial estde 22 à 30 ng/ml
  • 5000 UI parjour si le taux étaint inférieur  à 22 ng/ml

A l’inverse, il faut savoir que que certains médicaments bloquent le métabolisme de la vitamine D (barbituriques, médicaments antilipémiants, cortisone).

Mais la zone de toxicité potentielle est très éloignée des valeurs optimales (entre 30 et 80 ng/ml) et concerne des taux supérieurs à 150 ng/ml.

LA CORRECTION DE LA DEFICIENCE EN  VITAMINE D BOOSTE L’IMMUNITE:

Adit Ginde et coll. Etats Unis (Journal of Geriatric Society 2009) ont démontré récemment que la vitamine D joue un rôle essentiel pour activer l’immunité et éviter les rhumes et la grippe.

La vitamine D accroît l’activité des macrophages (ces globules blancs qui « digèrent » les bactéries)  et favorise la production de peptides antiinfectieux et de cytokines anti-inflammatoires.

Il existe une relation entre les variations saisonnières du statut en vitamine D d’une population et l’incidence et la gravité des pathologies infectieuses, en particulier respiratoires.

Les apports en vitamine D sont inversement corrélés à la fréquence des infections respiratoires hautes.Un apport de 1200 UI/j/(30µg/jour)  conduit à une réduction de 42% de l’incidence de la grippe chez des écoliers japonais.

A la 24ème éditions de DIETECOM le docteur Jean-Luc VIARD (Paris)  cite de nombreux travaux expérimentaux qui montre qu’elle intervient dans la physiologie de multiples cellules du système immunitaire: les macrophages, les cellules dendritiques et les lymphocytes T et B. Il ajoute qu’elle renforce les défenses contre le bacille tuberculeux, qu’il existe une relation inverse entre son taux et le risque de développer une tuberculose et que chez des sujets infectés  une supplémentation avec de fortes doses accélère la disparition du bacille dans les crachats. Une information capitale quand on connaît la recrudescence actuelle des tuberculoses de plus en plus difficiles à traiter par les antibiotiques.

Il a également été montré qu’au cours  des infections chroniques le taux sérique de vitamine D est associé à la réponse aux traitement (ribavarine dans l’hépatite C) ou la survenue de complications au cours des infections à VIH.

LA CARENCE EN VITAMINE D TRIPLE LE RISQUE CARDIO VASCULAIRE

Les mêmes auteurs ajoutent à cela que cette vitamine joue un rôle vital chez les sujets âgés en réduisant le risque de décès notamment par maladies cardio-vasculaires.

SCLEROSE EN PLAQUES : UNE RELATION INVERSE AVEC LA VITAMINE D

Pour la première fois une étude à large échelle établie un lien entre le taux sanguin de vitamine D et le risque de sclérose en plaques cette étude a été menée au sein de l’armée américaine sur 257 membres du personnel.

Au total les sujets dont les taux sériques se situaient dans la partie supérieure avaient un risque d’avoir une sclérose en plaques inférieur à 62 %. Publication « Jama » 20 décembre 2006.

L’apport de vitamine D ou l’exposition aux UVB retarde ou empêche l’expression de la maladie sur des modèles animaux de SEP.

Chaque élévation de 20 ng/ml de 25 (0H)D est associée à une réduction de 41% du risque de SEP chez des militaires américains.

La SEP, mais également d’autres maladies auto-immunes comme le diabète de type 1 ou la polyarthrite rhumatoïde sont plus fréquentes dans les pays éloignés de l’Equateur et dans les groupes de personnes avec des apports en vitamine D faibles, surtout avant l’âge de 20 ans

VITAMINE D ET CANCERS

Y a-t-il un lien entre le statut en vitamine D et le cancer du sein ? Afin de répondre à cette question une équipe canadienne à étudier une cohorte de 500 femmes porteuses d’une tumeur mammaire, recrutés à Toronto en 1989 à 1999 et suivie jusqu’en 2006.

Première surprise, au moment du diagnostic, plus d’un tiers des femmes incluses présentait une déficience en vitamine D, près de 40 % une insuffisance en vitamine D et une sur quatre seulement avait un taux normal. Seconde découverte, les femmes déficientes en vitamine D ont rechuté quasiment deux fois plutôt que celles ayant un taux de vitamine D normale, et leur survie globale était réduite de 73 %.

D’après une communication de P Goodwin (Toronto)

Une autre étude publiée dans « Cancers Epidemiology, Biomarkers and Prevention », septembre 2010 montre que le risque de cancer du sein serait diminué de 25 % pour les femmes ayant un taux sanguin de vitamine D élevé, selon une étude menée dans la cohorte française E3N .

Une étude prospective sur 18 ans chez près de 15 000 hommes confirment qu’un taux suffisant de vitamine D et protecteur contre le cancer de la prostate. Les hommes ayant un récepteur de la vitamine D peu active sont plus à risque de présenter ce cancer s’ils sont en plus, carencés. « Plos »www.plosmedic.org. »

Sait ton vraiment quels rôles exacts peuvent jouer le calcium et la vitamine D dans la prévention des cancers ? C’est à cette question qu’a été consacrée la communication du Dr Charles Hagege (gastro-entérologues, pharmacologue, Paris). Selon lui l’ensemble des données épidémiologiques, physiopathologique et expérimentale accrédite un effet protecteur du calcium et/ou de la vitamine D vis-à-vis de nombreux cancer du moins chez certains sujets.

VITAMINE D ET TROUBLES COGNITIFS

Un travail britannique conduit chez les hommes de 40 à 79 ans montre que ceux qui ont de faibles taux de vitamine D ont de mauvais résultats aux tests cognitifs toutes DSST. Des travaux complémentaires sont nécessaires pour voir si une supplémentation en vitamine D de préserver les fonctions cognitives. (Journal Neurol Neurosurg Psychiatrie, 2009).

VITAMINE D ET PARKINSON

Une étude finlandaise avec un suivi sur près de 30 ans a montré qu’un taux de vitamine D faible prédit bien le risque de survenue de l’affection neurologique. Il se peut que la vitamine D se montre neuroprotectrice par le biais de mécanismes antioxydants, de régulation du calcium neuronal, d’une immunomodulation, d’une majoration de la conduction nerveuse ou bien encore d’une détoxification.

VITAMINE D et DIABETE

Au 92e congrès annuel de « Endocrine Society » américaine, de présentation concernant le diabète de type deux mérite une attention particulière. Les résultats peuvent donner lieu à un aménagement facile des pratiques. Une carence en vitamine D est très fréquente chez des patients souffrant de diabète de type deux. Les auteurs trouvent une relation inverse entre le taux de vitamine D sanguin et la valeur de l’HbA1C. « Une mesure du taux de vitamine D, avec le cas échéant une supplémentation, devrait faire parti de la prise en charge routinière » souligne l’un des intervenants.

On sait aujourd’hui, par les modèles animaux, qu’une carence engendre une résistance à l’insuline et une dysfonction des cellules bêta du pancréas et par les études épidémiologiques que les individus carencés sont pous à risques d’intolérance au glucose et de diabète de type 2.

Enfin dans le diabète de type 1la vitamine D jouerait un rôle dans le système immunitaire.

LA VITAMINE D ANTIVIRALE .

Les infections rhino-pharyngées sont connues pour se transmettre très volontiers lors des rassemblements humains. Mais pourquoi avec prédilection en automne-hiver ? Un élément de réponse et de départ une équipe américaine. Ces médecins ont eu l’idée de rechercher un lien entre le taux sanguin de la vitamine, en automne, hiver, et le risque respiratoire. Une étude en double aveugle a été menée auprès de 198 adultes sains au cours des saisons froides 2009-2010. La corrélation se fait d’elle-même. Sur les 18 participants dont le taux de vitamine D s’est maintenu dans la fourchette haute le taux d’infection virale a été de trois cas. Chez les 180 autres, 45 % ont été atteints. Cerise sur le gâteau, les taux les plus élevés été associés à une affection plus courte. (PlosOne, 15 juin 2010).

La VITAMINE  D JOUE UN RÔLE CONTRE LA DOULEUR.

Dans une étude Norvégienne réalisée sur plus de cinq cents patients, les auteurs (K.V Knutsen) trouvent un ecorrélation entre un taux sérique bas de vitamine D et des céphalées.

Une autre étude su plus de 3000 homme trouve des corrélations trouve une corrélation avec les douleurs chroniques.

Une étude chez les diabétique révèle que la correction de la carence en vitamine D permet de réduire l’intensité des douleurs neuropathiques.

Une étude propective sur plus de 290 femmes traitées par antiaromatase à la suite d’un cancer du sein indique qu’une supplémentation corrigeant la carence a un effet antalgique.

LA VITAMINE D PREVIENT LE RISQUE DE CHUTE CHEZ LA PERSONNE ÂGEE

La vitamine D ayant une action directe sur la force musculaire du fait de la présence de récepteurs spécifiques au niveau du muscle, il était logique d’évaluer son effet sur la prévention des chutes chez la personne âgée. Une étude américano-helvétique montre qu’à doses plutôt élevées (700 à 1000 UI/j) elle réduit de 19% le risque de chute.

D’après le site du Docteur Dominique RUEFF

 

Publié dans Conseils santés | Commentaires fermés sur Les multiples bienfaits de la vitamine D

Casimir FUNK: la révolution des vitamines

Casimir Funk (1884-1967), biochimiste américain d’origine polonaise, fut un des premiers explorateurs dans le domaine de la nutrition. Pionnier d’un nouveau champ de la recherche médicale, ce scientifique découvrit l’importance fondamentale des substances organiques essentielles à notre bon équilibre santé : les vitamines.

On connaît peu le nom de Casimir Funk. Pourtant, à l’époque du bien-être santé, on doit beaucoup à ce scientifique qui contribua à la compréhension avancée de la nutrition. Ses découvertes révolutionnèrent la façon moderne de manger et ses études sur le manque de vitamines responsable de maladies aidèrent à développer des mesures efficaces de prévention et de traitement de nombreux troubles. Casimir Funk fut aussi le premier à montrer l’existence d’hormones sexuelles mâles chez les animaux et mit au point des méthodes permettant de les isoler. De plus, le chercheur mena des travaux sur le diabète, les ulcères et la biochimie du cancer. Il contribua à améliorer la production de médicaments et en créa lui-même quelques nouveaux : nombre de substances développées dans ses laboratoires furent commercialisées par l’industrie pharmaceutique.

Une carrière internationale
A l’âge de seize ans, Kazimierz Funk (de son vrai nom), fils d’un dermatologue juif polonais de Varsovie, fut envoyé par son père poursuivre ses études universitaires en Suisse, d’abord à Genève puis à de Berne où il obtint en 1904 un doctorat en chimie organique. Ensuite, le jeune homme partit travailler à travers l’Europe : à l’Institut Pasteur de Paris pour commencer, puis à l’hôpital universitaire de Berlin où il étudia le métabolisme des protéines. Il constata que les chiens nourris aux protéines purifiées perdaient du poids alors que ceux nourris à la viande de cheval et au lait en poudre grossissaient.
En 1910, Funk quitta l’Allemagne pour Angleterre où il anglicisa son nom en Casimir. A Londres, il réalisa ses plus grandes découvertes qui bouleversèrent le monde de la médecine. A l’Institut Lister, le biochimiste examina comment les facteurs alimentaires influent sur la santé. L’étude le conduisit à réaliser qu’il existe dans les aliments des substances indispensables à un bon équilibre. Il constata que plusieurs maladies pouvaient se guérir et être évitées par l’introduction dans l’alimentation de composés organiques contenant certains corps chimiques.
Un an plus tard, le scientifique synthétisa pour la première fois la levodopa (précurseur du neurotransmetteur dopamine).
En 1915, lors de la Première Guerre mondiale, Funk décida de partir d’Angleterre et accepta un poste dans un laboratoire de recherche à New York. Il émigra avec sa famille aux États-Unis et obtint la nationalité américaine en 1920. Il occupa plusieurs postes universitaires et industriels avant de retourner travailler en Europe. De 1923 à 1927, il regagna la Pologne et dirigea à Varsovie le département de biochimie de l’Institut d’État d’hygiène qu’il quittera pour des raisons politiques. De 1928 à 1939, le scientifique fut consultant à Paris pour une firme pharmaceutique et fonda la Casa Biochemica, un institut privé de recherche.
Il rentra définitivement aux États-Unis au début de la Seconde Guerre mondiale et devint Président de la Fondation Funk pour la Recherche Médicale.

Sa découverte décisive
En 1911, à Londres, après de nombreuses expérimentations, le jeune chimiste isola, à partir de la pellicule de son qui enveloppe le riz, une substance cristallisée capable de prévenir et de guérir le béribéri, une maladie neurologique et cardio-vasculaire atteignant les nerfs des bras et des jambes. Il découvrit ainsi que ce trouble provenait d’une carence provoquée par un déficit alimentaire. Casimir Funk appela sa découverte « vitamine », mot créé de la contraction latine ‘’amine vitale’’ ou ‘’vital-amine’’ : vita « la vie » et amine, terme de chimie correspondant à des produits azotés. Il souligna par là que les composés organiques aminés se révèlent, même à l’état de traces, indispensable à la vie. La première des substances dont la structure moléculaire sera déterminée en 1936, fut appelée vitamine B1. Le chercheur isola également le premier, l’acide nicotinique (vitamine B3). En tout, le chimiste découvrit 13 vitamines fondamentales, réparties en 2 groupes. Les premières, liposolubles, au nombre de 4, sont les vitamines A, D, E et K ; stockées dans les graisses de l’organisme, il n’est pas nécessaire de les consommer tous les jours. Les secondes, hydrosolubles, au nombre de 9, sont les 8 vitamines du complexe B (la thiamine (B1), la riboflavine (B2), la niacine (B3), la pyridoxine (B6), l’acide folique (B9), la cyanocobalamine (B12), l’acide pantothénique et la biotine) et la vitamine C ; ne pouvant pas être stockées, elles doivent être consommées régulièrement.
Les différentes vitamines présentent cependant 6 points communs :
– elles n’apportent aucune calorie;
– une dose infime suffit à satisfaire les besoins vitaux de l’organisme;
– ne pouvant pas être fabriquées par l’organisme humain, elles doivent obligatoirement être fournies par l’alimentation (à l’exception de la vitamine D qui peut être synthétisée à partir de substances présentes dans la peau et transformées par le rayonnement solaire);
– elles ne peuvent pas être remplacées l’une par l’autre;
– leur carence provoque des troubles pathologiques;
– elles sont indispensables au bon fonctionnement et à la croissance du corps humain : elles permettent l’assimilation des éléments nutritifs (protéines, glucides, lipides) apportés par les aliments.
Funk montra ainsi que les vitamines préviennent et soignent le scorbut, le rachitisme, l’anémie, le béribéri (insuffisance cardiaque et troubles neurologiques), l’ostéomalacie (décalcification osseuse), la pellagre (infection cutanée, digestive et nerveuse) et la sprue (atrophie de l’intestin grêle).

Grâce à la contribution fondamentale de Casimir Funk, aujourd’hui les vitamines constituent le traitement incontournable des maladies dues à des carences alimentaires.

Noémie Grynberg / Israel Magazine 2012

Publié dans Bien être, Conseils santés, Question fréquentes | Commentaires fermés sur Casimir FUNK: la révolution des vitamines

NCI – Test Imupoids : la méthode Immunominceur

La méthode IMMUNOMINCEUR ou IMU-CG-MINCEUR vous propose d’optimiser votre santé pour réguler notre poids au lieu de perdre du poids au détriment de votre santé et d’atteindre une nutrition équilibrée et diversifiée tenant compte de vos besoins personnels et spécifiques.

– Test Imupoids

Avantages
Pas de risque, bien au contraire : vous améliorerez votre forme, votre immunité et diminuerez vos risques de maladies métaboliques (cardiovasculaire, diabète, maladies inflammatoires, surpoids…).
Vous pouvez suivre ces conseils à vie en les adaptant à vos habitudes, vos besoins de perte de poids, la réponse de votre organisme, sans privations ou frustrations définitives car, à terme, quelques écarts ne modifieront pas le résultat.

Par contre
Pas de pertes de poids spectaculaires, mais est-ce vraiment bon pour la santé ?
On sait que les deux tiers des sujets reprennent leur poids s’ils ne continuent pas à suivre des régimes d’entretien qui à la longue seront à l’origine de déficiences ou surcharges métaboliques multiples.

Le test IMUPOIDS est au centre de la méthode IMMUNOMINCEUR ou IMU-CG-MINCEUR qui nécessite l’utilisation du KIT IMMUNOMINCEUR

Publié dans Poids | Marqué avec , , , | Commentaires fermés sur NCI – Test Imupoids : la méthode Immunominceur

NCI : Nouveau – Reconstruction articulaire

– Rhumato-Nat

Reconstruction articulaire. Action anti-inflammatoire.

Rhumato-Nat est un complexe naturel intervenant dans l’amélioration de la mobilité articulaire, le soulagement des articulations douloureuses et la protection de l’intégrité du cartilage.

Conseillé pour :
– Arthrose- Arthrite
– Polyarthrite
– Rhumatismes douloureux
– Destruction du cartilage

Publié dans Problèmes osseux | Marqué avec , , , , , | Commentaires fermés sur NCI : Nouveau – Reconstruction articulaire

NCI : Nouveau – Soulagement des douleurs articulaires

– Di-Antalnat

Soulagement des douleurs articulaires, action anti-inflammatoire, anti-oxydante.

Conseillé pour soulager et protéger vos articulations, en particulier lors de :

– Rhumatismes
– Douleurs musculaires
– Lombalgies
– Arthrose
– Maux de dos
– Arthrite

 

Publié dans Problèmes osseux | Marqué avec , , , , , , , , | Commentaires fermés sur NCI : Nouveau – Soulagement des douleurs articulaires